24/7 1 844 735-2025

Avis de décès

Maurice Giroux

Journaliste chevronné, il a investi son talent au droit du public à l’information. Bâtisseur infatigable, il s’est dévoué toute sa vie à la vérité et à la justice.
Avec noblesse et dignité, Maurice nous a quittés ce 13 août 2018. Il aimait la vie, sa famille, son lac Brome, la musique classique, l’histoire, la généalogie, la politique et il appréciait les gens de valeurs et de convictions.

Il était le cadet de feu l’honorable Louis-Arthur Giroux, Conseiller législatif et avocat de Farnham et de feue Juliette Bolduc de la Côte de Beaupré.

Il laisse dans le deuil son épouse Claudette (Demers), son fils Nicolas (Véronique Deppen), sa fille Marie-Françoise (Max Sokol), Nicole (Théoret) conjointe de son premier mariage, ses petits enfants Hélia, Éloïse et Mattis, sa sœur Suzanne (Juge Gérard Turmel), son beau-frère Claude, de nombreux neveux et nièces, ses bons ami(e)s, dont le groupe du Séminaire de St-Jean ainsi que ses loyaux collaborateur(trice)s du milieu communautaire qui l’ont accompagné dans la concrétisation de ses nombreux projets et réalisations.

La famille tient à remercier l’équipe des soins palliatifs du CLSC de Longueuil Ouest ainsi que l’équipe médicale des soins palliatifs de l’Hôpital Charles-Lemoyne.

L’inhumation aura lieu à une date ultérieure au Cimetière de Knowlton dans les Cantons de l’Est.

Plutôt que d’offrir des fleurs, vous pouvez faire un don à la Société canadienne du cancer au 1-888-939-3333 en spécifiant que c’est au nom de Maurice Giroux pour la recherche sur les sarcomes.

La famille accueillera parents et amis au :

1025 rue Saint- Laurent Ouest, Longueuil

Heures des visites

dimanche le 26 août 2018 13:00 à 15:30

Service funéraire

Les funérailles auront lieu le 26 août 2018 15:30 à l'adresse suivante: 1025, rue St-Laurent Ouest Longueuil (Québec) J4K 1E1; à la chapelle du complexe.

  1. Votre nom*
    Veuillez entrer votre nom.
  2. Veuillez remplir ce champ.
  3. Votre courriel*
    Veuillez entrer votre courriel.
  4. Message*
    Veuillez entrer votre message.
  5. Code de sécurité: Veuillez transcrire les chiffres dans le champ de texte plus bas*
    Code de sécurité: Veuillez transcrire les chiffres dans le champ de texte plus bas
    Veuillez entrer le bon code de securité.

Témoignages à la mémoire de Maurice Giroux

Marie-Francoise Demers Giroux
04 septembre 2018
Ardent défenseur de la liberté de presse et de la justice, il a travaillé sans relâche toute sa vie selon ses valeurs et convictions et je l’admire beaucoup. Je me suis souvent demandé où il trouvait sa force… quand il avait un projet en tête, avec détermination il trouvait toujours des solutions pour parvenir à son but. Papa était aussi un être sensible, tendre et doux. C’était un homme qu’on gagnait à connaître. Il avait un sens de l’humour incroyable. Il nous a tellement fait rire avec ses blagues, ses petites danses et stepettes. Papa adorait la politique et je peux dire aujourd’hui qu’il était un fervent souverainiste. Dès son jeune âge, il a baigné dans la politique grâce à son père Louis-Arthur, sa mère Juliette et ses grands-parents François-Xavier Giroux et Eugénie Lafond. Papa était aussi passionné d’histoire et de généalogie. Nous avons passé beaucoup de temps à la recherche de nos ancêtres, même jusqu’à se rendre en 2015, avec Nicolas, dans le village natal de notre ancêtre Jacques Chay Giroux à Entrecasteaux en Provence ! Son refuge et havre de paix c’était son chalet du Lac Brome. Souvent il prenait une grande respiration et nous disait : «respire, sens-tu l’odeur du lac ?», et il ajoutait : «ça sens mon enfance»!! Il faut dire qu’il avait l’odorat très développé. Mon petit papa, depuis que je suis née et jusqu’à la fin, tu as été un père exemplaire! Merci pour ta douceur, ton amour, ton écoute, ta présence, ton humour et tes sages conseils. Tu m’as appris la ténacité, le courage, tu m’as aidé à devenir une jeune femme épanouie. Tu m’as laissé faire mes propres choix, et aussi quelques conneries, toujours en me respectant. Quand tu me prenais dans tes bras ou me tenait par la main, ton amour me rendait plus forte. Merci de m’avoir transmis ta passion pour l’Histoire et la généalogie. Aujourd’hui, tu n’es physiquement plus là, mais cet amour vivra en moi pour toujours. Je n’ai qu’à regarder mes pouces qui sont identiques aux tiens et je sais le précieux héritage que tu me laisse. N’oublie pas ce que je t’ai dit, on sera toujours connecté à jamais. Je suis fière de toi papa pour ce que tu es, pour l’ensemble de ton œuvre, et surtout pour la noblesse de ton cœur, ta vaillance, la beauté de ton âme. Je suis choyée de t’avoir eu à mes côtés pendant ces 33 belles années. Je t’aimerai éternellement. Merci mon cher petit Papa.
jacques marchand
29 août 2018
Mon cher Maurice. Nous nous sommes connus en septembre 2003 au cœur d’une même passion. Le journalisme, la découverte de la vérité, dans un besoin de démasquer les cachottiers socio politiques qui narguent le simple citoyen. Jusqu’en 2006, nous nous sommes professionnellement côtoyer dans l’anti chambre du service des nouvelles à CHAA, Longueuil. Par la suite, la parution d'une fausse nouvelle dans le magazine de Saint-Lambert en janvier 2006 m'a chassé de mon métier créant une brèche dans notre complicité et notre amitié. Ce n’est qu’en septembre 2009, que nous avons repris la barre d’un média d’une nouvelle génération. Médiasud.ca, que tu avais créé, tout comme Point-Sud et CHAA. Ce webjournal ouvrait à nouveau la porte sur un autre grand moment de vérité. Loyal envers notre mission commune, nous avons connu de grands moments de couverture dans cette Agglomération de Longueuil, tant par l’écrit plus de 2 000 textes et la captation de plus de 5 000 heures de vidéo. Nous avons innové en webdiffusant les séances de conseil de ville de Longueuil, Brossard et de l’Agglomération sur période de 60 mois, tellement, que même Pierre Karl Péladeau, président de Québecor, m’avouait, lors d’une entrevue, que nous avions innové. Je suis triste de te voir partir et je garde un énorme souvenir de notre aventure de journaliste régional que nous avons accompli avec rigueur et intelligence. C’est énorme ce que nous avons vécu, et je souhaite à tous les journalistes d’en vivre autant, mais ça j’en doute. Jacques Marchand, ton camaraman comme tu disais..
Stéfan Baumans
26 août 2018
Ma mère Yvette Giroux avait vraiment des atomes crochus avec son frère Maurice, alors qu'elle était souvent le mouton noir des rencontres familiales! Il savait l'écouter et respecter ses prises de position politiques parfois radicales. Le temps passe si vite! De cette grande famille Giroux composée de personnalités fortes, il ne reste que ma tante Suzanne...
Jules Laguë
26 août 2018
En début comme en fin de carrière, Maurice et moi avons fait un bout de chemin ensemble. Fin 1960, je l'accueillais au bureau de La Presse Sherbrooke. Quelque deux ans plus tard, au moment de mon départ, c'est sur ma recommandation que le quotidien lui confiait ce bureau pour ses six derniers mois. Ma collaboration à Média Sud, après ma retraite, devait faire de lui mon dernier patron. Tout comme au cours des années où nous nous croisions entre-temps, j'ai retrouvé la profondeur de son engagement. Une décision courageuse quant à ses traitements pour rester le plus longtemps actif est venue donner tout son sens à l'expression «corps et âme» à son apport à ce métier qui nous tient tous à coeur. Mes pensées respectueuses et émues à Claudette et à ses proches.
Marie et Marc-André
26 août 2018
C'est avec tristesse que nous avons appris hier le départ de Maurice. Nous tenons à vous offrir nos plus sincères condoléances à toi Claudette et évidement aux enfants. Malgré la distances qui nous sépare (Saguenay) nous sommes de tous cœur avec vous.
Hélène Dupuis
25 août 2018
Chères Claudette et Marie-Françoise, ces trois années de soutien, de présence, d’encouragement et d’espoir auprès de Maurice représentent tellement d’amour ! Vous avez été ses funambules, vous tenant sur le fil de la vie qui vacillait peu à peu mais que vous rameniez sans cesse en équilibre jusqu’à ce que le fil se casse. Maurice est libéré de son corps malmené par le cancer, une maladie cruelle obligeant les proches de vivre deux deuils, celui de la perte graduelle de la vie puis, celui de l’absence. Mes plus sincères condoléances à vous et aux vôtres pour la perte de Maurice, un homme d’exception, d’audace et de probité avec qui j’ai bien apprécié discuter et collaborer au journal Point Sud. Ne pouvant aller au salon dimanche, j'aurai une pensée particulière pour Maurice et votre famille.
Pierre Bertrand
25 août 2018
Pour Claudette , Marie-Françoise et Nicolas. Mon témoignage à vous trois se veut humble. Maurice avait 13 ans quand il est devenu, à ma naissance en 1949, non seulement mon oncle, mais aussi mon parrain. Quel défi pour Maurice d'hériter d'un tel statut à ce jeune âge ! Ma marraine désignée était sa sœur aînée , Yvette ( Baumans). À l'époque, Sweetsburg était un village et le Québec dans une période de "grande noirceur" sur le plan politique. J'ai aujourd'hui 69 ans , dont près de 48 ans en exil du Québec depuis 1970 , d'abord pour études à Genève en droit international et par la suite , plus de 30 ans , au service de l'agence de Nations- Unies pour les Réfugiés ( HCR) , et affecté dans plusieurs situations de conflits dans le monde. Dans ce que les Québécois appelle "mon livre à moi" , il est écrit et certain que Maurice a eu une indéniable influence sur mon avenir. J'ai un vif souvenir, que devenu adolescent, j'admirais le profil "rebelle "de Maurice, similaire a sa soeur Yvette, face a une période ou le conservatisme était dominant. Lors d'un retour temporaire au Québec en 1974, j'ai eu le privilège de côtoyer Maurice quotidienement pendant une année, lui Journaliste " senior" et moi "junior" dans l'équipe fondatrice du journal " Le Jour". Il m'a beaucoup appris , notamment l'importance du travail bien fait au service d'une véritable démocratie. Les décennies suivantes, vivant à l'étranger, n'ont pas permis de rester en contact direct. Mais je retiens toujours sa passion pour la recherche de l'excellence dans la communication publique. À cet égard, son attachement aux valeurs, telles que la solidarité , a sûrement eu un impact sur ma propre vie. Je ne l'oublie pas. C'est désormais dans mon ADN et, à ce titre, je lui rends un sincère hommage. À toi , Claudette , je voudrais t'embrasser très fort , ainsi que pour Marie- Francoise et Nicolas ( que la vie n'a pas permis de se rencontrer) , je souhaiterais vous dire combien vous pouvez être fier de votre papa. Pierre. , New York/ Montréal ( et au nom de Maryam, ma conjointe et mes trois fils , Frédéric , Christophe et Ojan ). Pierrebertrand.ny@gmail.com
Pierre François Gagnon
24 août 2018
Avec toute ma reconnaissance pour m'avoir permis de faire l'expérience en 2011/2012 du journalisme communautaire en m'engageant avec une remarquable, une exceptionnelle ouverture d'esprit. Toutes mes condoléances à la famille et aux amis intimes.
rejean caron
23 août 2018
C'est avec tristesse que je viens d'apprendre le décès de Maurice Giroux. Je connais le dur combat qu'il a du vivre pour demeurer le plus longtemps possible auprès des siens. Je souhaite mes plus sincères condoléances à sa conjointe Claudette, son beau frère Claude et à ses enfants ainsi qu'à tous les autres membres de sa famille. La distance et le temps ne me permet pas d'être présent auprès de vous pour vous supportez dans ce deuil. Cependant, je serai par la pensée avec vous tous.
Jean-Pierre Charbonneau
21 août 2018
Ayant bien connu Maurice comme journaliste, député dans la Montérégie et militant pour la justice et la vérité, je tiens à témoigner à tous les membres de sa famille mes plus sincères condoléances. Votre mari, votre père, votre beau-père, votre grand-père était un homme de grandes convictions dont l'engagement a suscité l'admiration de tous ceux et celles qui l'ont connu et côtoyé. Je souhaite que les gens se souviennent longtemps de lui car il mérite toute notre admiration. Mes plus sincères condoléances. Amicalement Jean-Pierre Charbonneau
Fernand Serre
21 août 2018
(Suite) comme lui, recherchait la justice Nous gardons un heureux souvenir de nos rencontres et de nos échanges. Nous pensons à toi Claudette et te souhaitons bon courage en ces heures difficiles. Au plaisir de se revoir dimanche Fernand et Jovette
Fernand serres
21 août 2018
Chère Claudette Nous gardons le souvenir vivant de notre confrère et ami Maurice. Il fut un gardien de la justice et de l’an vérité. Ses nombreuses recherches et ses reportages ainsi que ses articles ont éclairé ceux et celles qui comme lui eta
Paul Allain
19 août 2018
Monsieur Maurice Giroux, Comme vous le savez, je vis à l’étranger et je voyage sans cesse. Lors de mon dernier passage à Montréal, nous devions nous rencontrer ; cela ne s’est pas réalisé et je le regrette encore. Cependant, ne vous inquiétez pas, comme vous le savez aussi, j’ai un certain âge et, si la foi nourrit l’espoir, nous nous reverrons et nous aurons tout le temps… En attendant, votre esprit, lui, reste et restera présent chez tous ceux que vous avez côtoyés ; craint, par les uns…,respecté, recherché, envié, désiré, admiré par les autres, oui, votre esprit, votre honnêteté intellectuelle et professionnelle, votre désir et votre volonté de servir, jusqu’à l’altruisme, cette société qui est la nôtre et plus spécifiquement le Québec auquel nous appartenons, continuerons d’exister , alimentant ainsi les rivières et les fleuves de l’espoir. Merci Monsieur Giroux. Paul Allain
Louise Fleischmann
18 août 2018
Très chère Claudette, quelle perte pour toi et vos enfants… je suis en pensée avec vous. Notre cher Maurice nous manquera beaucoup. Comme tu le sais, nous l’avons tous tellement pour ces grands talents, certes, d’écriture, mais aussi de rassembleur. Quelle énergie! Je me souviens de nos échanges au niveau professionnel, mais surtout les conversations tellement vives et intéressantes quand nous parlions politique! Maurice était authentique – quel bonheur de l’avoir bien connu! Les bons souvenirs me viennent sans cesse en tête. Qu’il repose en paix!
Nic Leblanc Ex. Député de Longueuil
17 août 2018
Mes sympathies a sa conjointe Claudette et a Marie Francoise. Je vais me souvenir longtemps de sa détermination a informer les gents de la rive sud. Bon repos, tu le mérite bien.
Jean-Pierre-Yves Pepin
17 août 2018
Bien cher Maurice, Merci de ta précieuse collaboration et de ton ouverture à la généalogie, notre premier terrain d'entente et de complicité. Que de projets suivis ! Que de belles rencontres aux différents conseils d'administration ! La création d'une Coopérative des Médias indépendants de la Rive-Sud ! Un journaliste engagé ... qui demeurera à jamais par ses traces indélébiles. Un privilège de t'avoir côtoyé. Toutes mes sympathies à Claudette et aux membres de ta famille. Jean-Pierre-Yves Pepin, président de l'Institut généalogique Drouin
Marie-Paule Carrier
16 août 2018
Cher Maurice, Ton passage sur terre n’aura pas été vain. Tu as entraîné dans ton sillon des milliers de personnes qui se sont, à ton exemple, investis dans la société pour une plus grande solidarité, un meilleur partage des responsabilités. Merci d’être un assoiffé de vérité, à rendre témoignage de la vérité, à vouloir la partager. Merci pour tout ce talent investi à diffuser la culture, à conscientiser l’humanité à plus de justice, de partage, de paix. Merci spécial à Claudette et à toute ta famille pour cette grande implication. Marie-Paule Carrier secrétaire-trésorière
Suzanne Giroux
16 août 2018
À mon courageux petit frère, Je conserve précieusement, dans mon âme et dans mon cœur, le souvenir d'un frère authentique et vivant avec lequel j'ai tant partagé. Notre passion pour l'histoire de notre famille, notre amour réciproque pour le lac Brome, nos convictions ont enrichi les bons moments passés ensemble. Je suis fière de tout ce que tu es et as accompli dans ta vie. Je trouve réconfort en te sachant auprès de ceux qui t'aiment; Papa, Maman, Yvette, Fernand, Gabrielle et Françoise. Ta grande sœur Suzanne
Christiane Dupont
16 août 2018
Il me semble que Maurice est toujours là, sur le qui-vive, pour s'assurer que les médias suivent la bonne voie et que les décideurs ne font pas d'entourloupe! Toujours là, parce que difficile de croire qu'il n'y sera plus pour sermonner ceux et celles qui seront trop timides dans leurs critiques envers les politiciens, les décideurs, les autorités d'où qu'elles soient... J'ai connu Maurice il y a plus de 30 ans, sur la Rive-Sud de Montréal, alors que je travaillais pour la Régionale de Chambly. Quelques années plus tard, je suis devenue journaliste à mon tour et j'ai fondé un média communautaire en 2012, média qui roule toujours. Et c'est dans ce contexte que j'ai revu Maurice à un congrès de journalistes il y a quelques années. Toujours égal à lui-même. Mes condoléances à sa famille que je n'ai pas le plaisir de connaître.
Louise Richer et Pierre Lebeuf
15 août 2018
Nous avons connu Maurice au tout début de notre carrière médiatique. À l’époque, il venait de fonder l’Agence Sud-Presse, qui collaborait avec plein de journaux, de stations de radio, et avec la télé communautaire de la Rive-Sud. C’est lui qui nous a enseigné le métier de journaliste... et tant d’autres choses encore. En plus d’être notre bienaimé mentor, il a été notre père spirituel. Quelle chance nous avons eue de croiser sa route! Il restera pour toujours inscrit dans notre cœur comme un véritable maître à penser. Merci pour tout, très cher Maurice!
Camille Gagnon
15 août 2018
Toutes mes condoléances à Claudette et Marie-Françoise , mes voisines de la rue Labonté ainsi qu'au milieu journalistique de la Rive-Sud .
Lise Chainey
15 août 2018
C'est Maurice Giroux qui, il y a plus de 30 ans, m'a donné ma première chance à titre de journaliste pigiste. Il a toujours fait preuve d'une très grande rigueur dans son travail de journaliste. Il fut le fondateur de différents médias sur la Rive-Sud de Montréal, soucieux qu'il était de renseigner ses concitoyens à propos de l'actualité politique, sociale et culturelle. C'était un réel batisseur. J'ai toujours eu la plus grande admiration pour ce travailleur infatigable de l'actualité juste et honnête.
Jean-Guy Trudel
15 août 2018
Je conserve un excellent souvenir de Maurice, un journaliste hors-pair avec qui j'ai eu le plaisir de travailler à plusieurs reprises. Il était un vrai professionnel de l'information, il avait à cœur les dossiers qu'il pilotait. Je vais me souvenir longtemps de sa détermination à doter la Rive-Sud d'un média communautaire digne de ce nom. Mes sympathies vont à sa conjointe Claudette.

Captation des rituels

Urgel Bourgie / Athos met à la disposition de la famille et amis un service de captation des rituels en ligne.
Ce service est accessible à partir d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un téléphone intelligent, pour tous ceux qui ne peuvent assister à la cérémonie sur place.

Le pictogramme ci-dessous, se trouvant dans la section avis de décès, vous permet d’accéder à la captation des rituels.

Le service de captation des rituels est disponible aux complexes funéraires Beaumont, Beaubien et Lasalle et aux cimetières Côte-de-Liesse et Saint-Hubert.

N’hésitez pas à communiquer avec nous au 1 844 735-2025 pour plus d’informations.

 
scrypta
logo signature prf thanatologue logo consommateur ub 2017 100pourcent

Prise de rendez-vous
  1. ATHOS

    Nous communiquerons avec vous
    dans les meilleurs délais.

    X
  2. Je souhaite obtenir de l'information, et ce, sans obligation de ma part à propos :
    Veuillez cocher au moins une des 5 options ci-dessus
  3. Je suis
    Veuillez entrer votre prénom
  4.  
    Veuillez entrer votre nom
  5. Mon courriel
    Veuillez entrer votre courriel
  6. Mon téléphone
    Veuillez entrer votre téléphone
  7.  
    Invalid Input
  8. Mon code postal
    Veuillez entrer votre code postal
  9. Communiquez avec moi par :
    Veuillez choisir votre mode de communication
  10.